adult-architecture-blur-705792.jpg

Son organisation
 

Pour assurer son fonctionnement le CSE doit adopter un règlement intérieur et former des commissions.

Le fonctionnement de ses activités courantes est délégué à un bureau. Les membres de ce bureau sont élus à la majorité par les membres titulaires du CSE :

 

Le bureau du CSE est composé :

  • d'un Secrétaire du CSE

  • de 3 Secrétaires Adjoints dont Fabrice SMACCHIA pour FO

  • d'une Trésorière

 

Le CSE est doté de cinq commissions obligatoires et d'une facultative. Elles sont pourvues de membres élus titulaires au CSE pour certaines et pour d’autres d'élus titulaires et/ou suppléants CSE.

Les commissions obligatoires :

  • Commission des marchés (statut sur les appels d’offres pour toute dépense supérieure à 30 000 €)

  • Commission des ASC ( Activités Sociales et Culturelles) 

  • Commission Politique Sociale

  • Commission Economique ( présidée par la direction)

  • Commission SSCT (Sécurité, santé et conditions de travail qui se "rapproche" dans sa mission du CHSCT qui n'existe plus à ce jour) 

 

La commission facultative créée par le CSE :

  • Commission Secours (peut attribuer une aide financière ( Don max de 1500€ ) et/ou un prêt à taux zéro (max 3000 €) aux collègues en grande difficultés suite à imprévu)

CSE - Comité Social et Économique

Membres élu par le personnel :
Élection 
professionnelle du 08/11/2019

Suite aux ordonnances Macron de 2017, les comités d'établissement (CE) ont laissés place aux CSE.
Ceci à permis une réorganisation profonde des moyens, un renouvellement des instances et des élus pour accomplir leurs missions. 

Ainsi, de par la loi, certains représentants tel les Délégués du personnel (DP) et certaines instances comme le Comité d'Hygiene, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) ont pris fin avec le CSE. Ces rôles incombe désormais au CSE. 

 

Son Rôle

Ses Attributions économiques :

Le CSE dispose d’un droit d’information et de consultation sur tout ce qui concerne des actions économiques importantes, comme des questions relatives à l’organisation et à la gestion générale.

 

Lorsqu’il prend des décisions conséquentes, l’employeur doit en informer le CSE par écrit suffisamment à l’avance pour qu’il puisse débattre sur la question et donner son avis lors de la consultation.

Faute de cette étape, la décision est considérée comme non valide, et donc non opposable aux salariés.

Le CSE peut porter plainte au pénal pour délit d'entrave à son bon fonctionnement.

 

Le CSE dans son ensemble se réunit au minimum 1 fois par mois en séance dite ordinaire (dernier Jeudi et vendredi de chaque mois en PACA).

Les délibérations du CSE sont consignées par écrit  dans un Procès Verbal.

 

L’ordre du jour est fixé par le secrétaire en accord avec le Président, et doit être communiqué aux autres membres 4 jours ouvrés avant la réunion.

 

Le CSE bénéficie également d’une subvention devant s’élever au minimum à 0,25% de la masse salariale brute, lui permettant de financer ses activités économiques, c'est le budget de fonctionnement du CSE.
Pour 2019 ce budget s'élevait à environ 295 000 euros.

 

Son rôle social et culturel:

Le CSE a en charge la gestion des activités sociales et culturelles et il bénéficie d’une contribution financière pour cela de 2.5 % (négocié avec la CCN).
Pour 2019 ce budget s'élevait à environ 3,7 millions d'euros.